Blog

L'INCOMPÉTENCE INCONSCIENTE

1. L’incompétence inconsciente en matière de bien-être et de santé :

incompétence inconsciente

Vivre est une activité naturelle qui se déroule à 99,8 % de manière inconsciente entrecoupé de quelques lueurs de conscience. La vie est programmée de cette manière et cela nous amène à accepter comme naturelle d’être en santé. Quand les choses vont bien, nous pouvons donc concentrer notre conscience sur les activités, affaires, tâches et décisions du quotidien. C’est comme mettre le faisceau de lumière d’un projecteur sur une petite partie de la scène. Mais le reste de la scène ne disparaît pas. Elle est seulement plongée dans le noir, dans l’incompétence inconsciente.

Depuis quelque temps on a pris l’habitude de poser la question aux personnes : « Comment la santé se produit ? » Les réponses que nous récoltons c’est tout d’abord un grand étonnement. Ensuite un balbutiement. Et finalement on cherche à évacuer cette question gênante. Oui nous n’avons pas l’habitude de nous préoccuper consciemment de cette question. Nous nous trouvons donc au stade du « je ne sais pas que je ne sais pas ». Cette question reste dans le noir de notre scène.

En fait, nous avouons ainsi notre incompétence inconsciente en matière de santé. Tout en pensant que la santé est le bien le plus précieux dont nous disposons, nous ne savons pas comment elle se produit. Ce n’est que si ce bien est menacé par une maladie, si des problèmes de santé nous empêchent ou nous handicapent pour vivre la vie que nous souhaitons vivre que nous nous occupons de la question pour rétablir une situation qui s’est déséquilibrée.  La réponse est en général vite trouvée, nous allons voir un médecin qui fait un diagnostic et nous prescrit un traitement. Nous déléguons notre santé à un expert. Et le rétablissement devient un acte de consommation.

2. L’incompétence inconsciente, le principal frein à une vie équilibrée :

incompétence inconsciente

L’incompétence inconsciente, le « je ne sais pas que je ne sais pas » est le principal frein pour une vie équilibrée et saine. Le « je ne sais pas que je ne sais pas » laisse la porte ouverte au hasard, à une évolution sans aucun contrôle, aux mauvaises habitudes, aux accidents de vie, qui se présentent toujours au plus mauvais moment d’une vie. Que pouvons-nous faire ? Nous ne pouvons pas faire des études de médecine pour devenir à notre tour expert reconnu pour notre propre santé ?

Mais peut-on faire confiance aux experts ? Oui, totalement à condition d’accepter que les experts et spécialistes en médecine sont les experts de la maladie, des experts des dysfonctionnements et à ce titre ils nous réparent quand quelque chose ne marche pas comme il faut. L’expert intervient ponctuellement en cas de besoin, en cas d’accident de vie. L’expert coûte cher aussi. Regardez l’évolution des coûts de la santé dans nos sociétés.

La santé par contre doit couvrir la période hors maladie et accidents de vie. Cette période est soustraite à l’influence de l’expert. Durant cette période vous êtes seul. Que faire alors ? Avez-vous les compétences pour entretenir votre santé et votre bien-être malgré cette tyrannie du quotidien qui vous assaille ? Ou laissez-vous cet aspect de votre vie dans le noir de la scène ?

3. Les quatre étapes du processus d’apprentissage : de l'incompétence inconsciente à la compétence inconsciente

Si nous avons acquis des compétences, développé des capacités mentales ou physiques ou encore appris quoi que ce soit… Alors nous sommes passé par ces fameuses 4 phases d’apprentissage ! Ce modèle explique qu’avant de maîtriser une compétence, nous traversons différents niveaux de conscience de soi.   Nous sommes d’abord inconscients de notre incompétence, puis une fois que nous prenons conscience de notre incompétence, nous développons des savoir-faire qui nous permettent de palier à cela. Avec le temps nous devenons alors consciemment compétents, nous savons faire ce qu’il faut pour réussir à faire telle ou telle chose et enfin, nous devenons inconsciemment compétents, car tout se fait automatiquement dans notre inconscient et sans effort.

  1.  Incompétence Inconsciente : « Je ne sais pas que je ne sais pas »: Cette étape se situe juste avant que l’on fasse nos premiers essais. Prenez comme exemple l’enfant de quelques mois qui voit les gens marcher autour de lui, mais dont l’idée de le faire lui-même ne lui est même pas passée à l’esprit. Lorsqu’il ressent un premier désir de le faire.
  2. Incompétence Consciente : « Je sais que je ne sais pas »: Cette autre étape se révèle après notre première tentative à faire quelque chose de nouveau. Comme l’enfant qui a le désir de faire quelques pas, qui tente de le faire, et qui ” échoue “, en tombant. Maintenant, il sait qu’il ne sait pas. La prise de conscience de cette étape est à la base d’un grand nombre d’abandons. Au moment où nous prenons conscience, après trop peu de tentatives, que nous n’avons pas de succès immédiat, nous sommes tentés d’abandonner par peur de ne jamais être capable ou par peur de l’échec et des ” qu’en dira-t-on ? “. Passer au travers de cette étape est primordial dans le processus d’apprentissage et l’atteinte d’un objectif. La persévérance est la clé pour se rendre à l’étape suivante.
  3. Compétence Consciente : « Je sais que je sais »Cette autre étape est le début ” visible ” de notre succès. C’est au moment où nous sommes capables de quelque chose, mais que nous devons constamment y penser pour ne pas s’éloigner de nos techniques ou pour ne pas échouer de nouveau. Comme la personne qui désire perdre du poids, qui a réussi à perdre quelques kilos mais qui doit constamment penser à : son alimentation, son objectif, penser à faire un exercice physique régulier (même léger comme une simple marche), à ne pas grignoter ou tomber dans des excès en moment de stress ou de doute, etc. Pour cette personne, une saine alimentation et l’habitude de faire un effort physique régulier ne font pas encore partie intégrante de son caractère. Elle sait qu’elle sait, qu’elle est capable, mais elle doit y penser pour rester sur le bon chemin.
  4. Compétence Inconsciente : « Je ne sais plus que je sais »: À ce moment, vous maîtrisez une technique ou une manière de penser. Vous faites des activités ou vous pouvez prendre de bonnes décisions sans même y penser. Comme exemple : devez-vous vous concentrer chaque fois où vous devez faire un pas ? Il y a de bonnes chances que non ; à moins que vous ayez des problèmes quelconques avec votre santé. Cependant, comment passer au travers de ces quatre étapes ?

  La réponse est toute simple : Pratiquer, pratiquer et… pratiquer ! Répéter à de maintes reprises les mêmes actions, se mettre dans des positions où vous devez mettre en pratique les aptitudes que vous désirez développer, et répéter… pratiquer encore et encore !

5/5