Blog

L’INTELLIGENCE COLLECTIVE

1.Définition de l’intelligence collective :

l’intelligence collective

L’intelligence collective représente la capacité intellectuelle d’une communauté d’individus qui est issue des interactions entre ses membres, permettant d’effectuer des tâches complexes grâce aux synergies réalisées. L’intelligence collective suppose, pour la communauté, le partage de l’information, le respect de règles communes, de nombreuses relations sociales, et un bénéfice à collaborer pour chacun des membres.

L’intelligence collective peut constituer un facteur important d’efficacité des équipes dans les entreprises. En effet, partant du principe que l’intelligence collective est un système, on peut dire que c’est la somme des intelligences individuelles des membres d’une équipe plus leur relation. Ainsi, ce qui distingue une intelligence collective d’un simple travail collectif, c’est ce dépassement dû à la relation entre les membres du collectif. L’émergence de l’intérêt pour l’intelligence collective tient à deux autres choses : la première est la complexité croissante des problèmes rencontrés, la deuxième est la limite du fractionnement des composantes d’une situation.

L’intelligence collective se développe par l’apprentissage en petits groupes. Cette notion est issue de la rencontre de deux concepts : celui de collectif de travail, soit avec une dimension restreinte (groupe de travail ou équipe), soit avec une dimension plus élargie où le collectif désigne plusieurs individus qui collaborent à la poursuite d’objectifs communs sous la direction d’un leadership; et celui d’intelligence, notion qui peut être définie comme la capacité de compréhension.

2.Les enjeux de l’intelligence collective : ce pour développer l’amour de soi ?

intelligence collective

Les formes d’intelligence collective sont très diverses selon les types de communauté et les membres qu’elles réunissent. Les systèmes collectifs sont en effet plus ou moins sophistiqués. Les sociétés humaines en particulier n’obéissent pas à des règles aussi mécaniques que d’autres systèmes naturels, par exemple du monde animal. Pour les plus simples les caractéristiques sont :

  • Une information locale et limitée : chaque individu ne possède qu’une connaissance partielle de l’environnement et n’a pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe.
  • Un ensemble de règles simples : chaque individu obéit à un ensemble restreint de règles simples par rapport au comportement du système global.
  • Les interactions sont multiples : chaque individu est en relation avec un ou plusieurs autres individus du groupe.
  • La structure émergente est utile à la collectivité : les individus trouvent un bénéfice à collaborer (parfois instinctivement) et leur performance est meilleure que s’ils avaient été seuls.

Caractéristiques :

  • Décentralisation du savoir et des pouvoirs,
  • Autonomie des individus valorisés en tant que créateurs de sens,
  • Expansion d’un espace intersubjectif dégagé des contraintes économiques et étatiques.
  • Interactivité constante entre les individus et leur environnement (technique, économique. Écologique…) dont les modifications sont perçues et contrôlées en temps réel.
  • Désagrégation des structures massives (que l’auteur appelle “molaires”) au profit d’entités autonomes, petites et conviviales
  • Emergence d’une nouvelle convivialité et d’une nouvelle éthique.

3. L'intelligence collective en entreprise :

l'intelligence collective

Dans le monde du travail, l’intelligence collective est une réalité quotidienne puisque le principe même de l’entreprise est de faire travailler ensemble des membres aux profils divers (salariés et partenaires extérieurs) dans un objectif commun. Elle a un impact direct sur la réussite d’un projet et la performance globale de l’entreprise. Bien souvent, les entreprises résonnent donc en intelligence collective sans le savoir… 

L’intelligence collective demande à ce qu’on apprenne à la maîtriser et à la stimuler pour obtenir le résultat attendu. Pour susciter l’engouement d’une équipe, il faut vous placer en facilitateur et faire fi de la hiérarchie pour écouter les initiatives individuelles et savoir réagir et valoriser les idées proposées. Plus concrètement, un groupe doit tendre vers un objectif bien défini et tenter d’apporter des réponses à des questions clairement formulées. Il doit également adopter un langage commun et avancer dans la même direction.

Il faudra veiller à ce que les personnes réunies possèdent le même dynamisme et soient animées par la même envie de faire aboutir le projet. Le facilitateur doit alors mobiliser l’équipe et faciliter sa réflexion au travers de projets très concrets pour développer l’intelligence collective : c’est par la mise en commun des compétences et des efforts que l’on observe des résultats impressionnants. Le facilitateur doit toujours rester à l’écoute de chaque membre du groupe et ne possède pas d’attentes préétablies afin d’être capable de déceler le potentiel de chaque nouvelle idée. Bien sûr, cette intelligence doit être stimulée régulièrement et un peu d’entraînement est nécessaire pour maîtriser ces nouvelles perspectives.

4. Outils d’intelligence collective :

l'intelligence collective

Si la mise en place de l’intelligence collective nécessite un management qualifié, il est également nécessaire de déployer en interne certains outils qui permettent de favoriser les échanges tout en cassant les silos : intranetextranet mais aussi réseau social d’entreprise, logiciels de veille stratégique, logiciels groupés pour la discussion ou la rédaction de document.

Afin de mettre en place des actions concrètes dans les entreprises, de nombreux outils sont à leur disposition. Tout déploiement de stratégie nécessite qu’on passe du temps à se renseigner et à rester à l’écoute des nouveautés. De véritables boîtes à outils sont aujourd’hui disponibles pour proposer des solutions concrètes aux entreprises et les aider dans leur démarche. Documents PDF, ateliers, conférences, solutions digitales… Les pistes sont nombreuses et adaptées aux besoins de chaque structure. La façon d’aborder cette intelligence ne sera en effet pas la même suivant que le groupe est composé de 15, 100 et 1000 personnes…

Il existe même des solutions de Coaching qui proposent d’aider les entreprises à mettre en œuvre l’intelligence collective. Ces solutions de Coaching, utilisées par les grands groupes mais aussi par les organisations publiques, permettent à chaque participant d’échanger et de coconstruire des solutions nouvelles sur des enjeux clés. L’objectif est de simplifier et fluidifier les échanges pour capitaliser sur la créativité de tous et construire des réflexions. Les groupes sont par conséquent en mesure de mener à bien des projets d’envergure en appliquant une méthode agile. L’intelligence collective ne passe pas forcément que par des outils digitaux, il est possible de l’expérimenter en physique, notamment grâce à des espaces inspirants et propices au travail collaboratif.

5/5